Conseils / Rééducation périnéale

Rééducation périnéale

 

Conseil 1

L'incontinence est un trouble qui touche des millions de personnes, cependant beaucoup de mythes circulent sur l'incontinence. Voici la vérité rétablie sur quelques faits qui ont été déformés sur ce trouble courant.

1. L'incontinence est une maladie.

Faux. Beaucoup de personnes sont convaincues que l'incontinence est une maladie. C'est en fait un symptôme qui devrait vous avertir que quelque chose d'autre se passe dans votre corps. Vous devriez consulter votre médecin qui vous examinera afin d'identifier la cause de l'incontinence.
 

2. L’incontinence est une partie normale du vieillissement.

Faux. L'incontinence n'est pas un phénomène qui fait partie du processus normal de vieillissement et que vous devez endurer. Il existe des exercices spécifiques pour prévenir ou gérer l’incontinence urinaire.

La croyance que seules les personnes âgées souffrent d’incontinence urinaire est probablement due au fait que ce problème est associée au vieillissement de l’organisme. En effet, l’incontinence des personnes âgées est un réel problème, mais elle s’applique également aux plus jeunes.
 

3. Vous êtes trop vieux pour faire quelque chose à propos de l’incontinence.

Faux. Selon la cause de l'incontinence, une personne peut habituellement la soigner ou la prendre en charge efficacement, ou même la guérir. Il existe beaucoup d'options thérapeutiques et de méthodes de prise en charge de l'incontinence. L'observation de votre plan de traitement peut vous aider à bien gérer votre incontinence. La réussite du traitement dépend de la justesse du diagnostic, et c'est la raison pour laquelle il importe de consulter votre médecin.
 

4. Une petite fuite lorsque j'éternue ou je tousse, c'est normal.

Faux. La fuite est chose fréquente, mais « on a tort de penser qu'elle est normale ou inévitable. Au moins 96 % des femmes atteintes d'incontinence d'effort peuvent être guéries. Cela se résume donc à : est-ce que le problème nuit à votre qualité de vie? Si c'est le cas, il existe plusieurs traitements.
 

5. L’incontinence urinaire qui apparaît pendant la grossesse et suite à l’accouchement, s’installe pour toute la vie.

Faux. Durant la grossesse votre corps connaît de grands changements. Les changements hormonaux et l’utérus qui s’agrandit influencent le fonctionnement de l’appareil urinaire et, à côté d’autres problèmes, l’incontinence urinaire peut apparaître.

Après l’accouchement, les muscles pelviens sont relâchés et ne fonctionnent plus correctement, alors il peut arriver que pendant la période postnatale surviennent des épisodes d’incontinence urinaire.

Il est entendu que la période postnatale dure de 6 à 8 semaines, pendant laquelle l’organisme doit retourner à son état initial. Avec le retour de ce fonctionnement normal, les problèmes liés à la grossesse disparaissent, y compris les fuites urinaires. Pour accélérer le processus de la régénération, vous pouvez faire les exercices de Kegel, qui renforcent les muscles du plancher pelvien.

 

 

Conseil 2

La rééducation périnéale consiste à faire travailler les muscles du périnée pour leur rendre toute leur contractilité qu’ils peuvent avoir perdue partiellement lors de la grossesse et l’accouchement et elle est utile tout au long de votre vie de femme.

 

Le périnée : sa situation et son rôle

Le périnée est un ensemble de muscles, ligaments et membranes, formant un hamac, occupant tout l’espace inférieur du bassin. En forme de losange, il est tendu d’avant en arrière du pubis au coccyx et latéralement entre les deux ischions. Le périnée soutient donc les organes du petit bassin (vessie, vagin, rectum), maintient la continence urinaire et joue un rôle dans la statique pelvienne et donc du tronc.
 

Grossesse et périnée
Dès le début de la grossesse, les modifications hormonales provoquent un relâchement des muscles et ligaments. Le périnée se relâche donc aussi. Pendant la grossesse, le poids du bébé sollicite davantage ce muscle qui doit toujours jouer son rôle de soutien. La femme enceinte peut donc avoir quelques fuites urinaires lors de sa grossesse car le muscle plus faible a du mal à maintenir la continence.
 

Accouchement et périnée
Lors d’un accouchement par voie basse, le périnée est distendu, parfois coupé (épisiotomie) ou déchiré. Dans le cas d’une césarienne, il n’est pas étiré par l’accouchement, mais les abdominaux sont coupés. Cependant, il a été sollicité pendant toute la grossesse comme pour un accouchement par voie basse. Un périnée faible avant une césarienne le restera si la rééducation périnéale n’est pas faite. Ceci est d’autant plus important que la rééducation abdominale prescrite dans ce cas peut être dangereuse si le périnée n’est pas bon.

Quel que soit le type d’accouchement, votre périnée est très sollicité. Il est donc indispensable d’effectuer un bilan périnéal après chaque naissance même si vous ne vous plaignez d’aucun symptôme particulier. En effet, les fuites urinaires, l’aggravation d’un prolapsus peuvent survenir des années après la fin des grossesses lorsque les effets de l’âge sur les tissus s’ajoutent à la distension ancienne liée à la maternité.
 

Vos séances de rééducation périnéale
Elles peuvent commencer à partir de 6 semaines après l’accouchement ou plus tard en cas d’allaitement maternel. Elles doivent toujours être effectuées avant une rééducation abdominale ou la reprise d’une activité physique, faute de quoi les pressions abdominales exercées sur le périnée faible vont l’abîmer davantage et peuvent donc causer des fuites urinaires et l’aggravation d’un prolapsus.

D’une durée de 60 minutes, elles sont individuelles et toujours effectuées en présence d’une physiothérapeute spécialisée en rééducation périnéale. Leur nombre et leur fréquence sont déterminés par le praticien après avoir fait une évaluation complète du plancher pelvien.

Le bilan périnéal
Indispensable pour un bon diagnostic, il est composé d’un interrogatoire et d’un bilan clinique. Au terme de votre bilan, la physiothérapeute fixera et vous expliquera les objectifs et les techniques de rééducation qu’il utilisera pour les atteindre.
 

La rééducation périnéale
Plusieurs étapes vous permettront d’obtenir un périnée fonctionnel :

  • la prise de conscience du périnée
  • le renforcement musculaire
  • le verrouillage périnéal à l’effort

Pour cela votre physiothérapeute privilégiera un travail manuel complété si nécessaire par de l’électrostimulation fonctionnelle, du biofeedback et dans certain cas un traitement comportemental. Au cours des séances, il surveillera votre respiration et votre statique qu’il corrigera si besoin. Il vous apprendra enfin un travail d’auto entretien du périnée pour que les résultats soient durables tout au long de votre vie. De cette façon, la rééducation périnéale d’une autre grossesse sera plus facile et rapide.
 

La rééducation abdominale
Dès que votre physiothérapeute jugera votre périnée efficace, vous pourrez commencer sous son contrôle une rééducation abdominale. La consultation en rééducation périnéale peut être éducative, préventive et souvent curative.

320, rue Saint-Vallier, Chicoutimi, QC, G7H 4J1
418-549-2830