L’orgasme peut être brimer – Quelques raisons qui vous empêchent d’atteindre l’orgasme…

Contrairement à ce que beaucoup peuvent penser, l’orgasme n’est pas seulement atteint par la stimulation du fameux point G. L’orgasme se concrétise grâce aux contacts physiques, mais aussi dans votre tête. On dit que le plus grand organe sexuel est le cerveau, car c’est là que se passe tous les phénomènes psychologiques qui vous aideront à avoir une sexualité plus épanouie.

Le stress rend impossible la prise de contact avec le moment présent, qui est nécessaire pour obtenir l’orgasme. Les idées négatives ou la phrase trop dite « Je ne suis pas normal(e) » … Ces pensées ont pour effets de vous éloigner de ce qui se passe réellement entre vous et votre partenaire et du fait même, de votre orgasme. Les fantasmes permettent un certain laisser-aller propice à l’orgasme. Si vous combattez ou vous censurez, il est possible que vous éprouviez des difficultés à vous abandonner à l’orgasme. La communication est la clé notamment au sein du couple, mais aussi dans la sexualité à deux. Votre partenaire ne peut pas deviner ce que vous aimez si vous ne lui dites pas (l’inverse est identique). Le renforcement positif est très efficace. La connaissance de soi se fait principalement par l’auto-masturbation. Si vous ne savez pas ce qui vous enflamme ni comment vous aimez être touché, personne ne le saura pour vous. Le dicton disant qu’on n’est jamais si bien servi que par soi-même prend tout son sens ici. Finalement, le clitoris, cet organe complètement destiné à un seul but : votre plaisir ! il est donc NORMAL que vous n’atteigniez pas l’orgasme par simple pénétration vaginale, comme une grande majorité des femmes. La raison est simple, les terminaisons nerveuses liées au plaisir se situent dans le clitoris et non pas dans le vagin ! Comme toujours, ces conseils sont à prendre avec un grain de sel, car chaque femme est différente.

Si vous avez des questions ou des commentaires, n’hésitez surtout pas à écrire à notre sexologue, Myriam Bouthillette à  myriambsexologue@gmail.com

Lire la suite